• Le 01 juillet 2022
    false false

L'année universitaire s'achève pour le master CCS et ses différents parcours. Après une année bien remplie d'enseignements, de projets, stages et d'expériences internationales intenses, la rentrée se prépare déjà pour l'ouverture de deux nouveaux parcours de formation, toujours en lien avec les cultures et sociétés.

Deux nouveau parcours pour le master !

humanités environnementales nantes univ flce Humanités environnementales : une formation pluridisciplinaire pour répondre aux enjeux d'aujourd'hui et demain
La première promotion d'« experts généralistes » de l'environnement a été recrutée et fera sa première rentrée en septembre ! Les 15 étudiantes qui ouvriront le bal du parcours Humanités Environnementales incarnent la pluridisciplinarité de leur formation. Elles viennent d'horizon différents, tant de point de vue du début de leurs études (licence de droit, communication, psychologie, Beaux-Arts...) que géographique (Montpellier, Angers, Nantes...) et portent des projets professionnels divers, du journalisme à l'éducation en passant par la médiation scientifique ! Toutes bénéficient toutefois d'une première expérience dans le domaine environnemental, souvent via un engagement associatif fort. Accompagnées d'une équipe de 17 enseignant·es, elles participeront à des projets mettant en œuvre des partenariats sur le territoire, notamment via la valorisation des Assises territoriales de l’agroécologie et de l’alimentation durable organisées par Nantes Métropole en septembre. En octobre, elles vogueront vers l'Ile d'Yeu pour mettre à profit leurs compétences diversifiées pour découvrir le territoire insulaire en développant des méthodes de recherche de terrain et mettre en œuvre un outil de sensibilisation qui sera testé sur la population locale. Sur leur deux années de formations, elle accompagneront le jardin des plante dans son projet de refonte de l'école botanique, un projet médiation scientifique qui s'articulera autour d'un travail documentaire suivi d'une création alliant l'esthétique et la communication. Chaque année, elles auront également l'opportunité de faire des stages à l'international. En bref, un programme bien chargée pour les deux année à venir !
En savoir plus sur la formation

Histoire de l’art et culture matérielle : pour l'enseignement et la recherche, mais pas que
La rentrée de septembre 2022 sera une année particulièrement riche pour le master CCS qui donnera un second parcours : "Histoire de l'art et culture matérielle". À travers des cours théoriques, méthodologiques, informatique et des enseignements pratiques (projets tuteurés, visites de terrains...), les étudiant·es du parcours se destinent principalement à la recherche et à l'enseignement de l'histoire de l'art mais aspirent également à des carrières dans la fonction publique ou encore à des métiers liés au monde des musées, des monuments historiques et plus largement du patrimoine. Spécialistes d'un domaine de l'histoire de l'art, les diplômés auront à la fois une première pratique de la recherche via la rédaction de mémoires, mais également de nombreuses compétences transversales acquises par les enseignements et les stages.
En savoir plus sur la formation
 

Une étudiante en colloque à Montréal !

poster Étudiante en master 2 parcours Médiation Culturelle et Communication Internationale (MCCI), Morgane Estavoyer s'est envolée pour Montréal pour participer au symposium international de l'Observatoire des médiations culturelles (OMEC). Ce colloque avait pour thématique : « Cohabiter : imaginer les médiations culturelles au 21e siècle » et il s'est déroulé du 1er au 3 juin 2022 à Montréal. Elle y a présenter un poster scientifique après avoir été sélectionnée lors d'un appel à candidature. Outre la présentation de son travail autour des formats hybrides et de l'usage du numérique dans les actions de médiation sous un format du type "ma thèse en 180 seconde, l'évènement a permis à Morgane de collaborer avec de nombreux chercheurs·euses, bénéficier de leurs conseils et participer à l'élaboration de nouvelles formes de médiation. Une expérience internationale unique !
 


Projet tuteuré « structure culturelle » : Demandez votre Open Badge !

open badge css nantes univ flce Cette année, la réalisation du projet tuteuté "structure culturelle" offre aux étudiant·es la possibilité d'obtenir deux Open Badges Nantes Université : "Communiquer à l'oral face à un groupe" et "Travailler en groupe et en équipe". Concrètement, un Open Badge permet de rendre visibles les compétences que vous avez développées au cours d'une activité à laquelle vous avez participé pour enrichir votre cursus initial. Concrètement, il s'agit d'une image dans laquelle sont enregistrées des informations vérifiables et sécurisées relatives aux activités que vous avez suivies. L'Open Badge vous appartient, vous êtes libre de l'intégrer à votre C.V, le partager via vos profils sur les réseaux sociaux, etc. L'obtention de l'Open Badge n'étant pas automatique, il faut en faire la demande directement en ligne : demandez le vôtre !
Consulter la procédure de demande des badges


 

Portrait : Damien Tassin, le lien entre pros et étudiant·es

Damien Tassin FLCE nantes univ master ccs “ Maître de conférence associé, mon activité se concentre sur le développement du partenariat avec les structures artistiques et culturelles via des formats très différents comme les projets tuteurés, les stages, les mémoires, l'agence conseil pédagogique, les opens-badges ainsi qu'un accompagnement à la socialisation des pratiques professionnelles (réseaux, métiers, disciplines, ressources et compétences). Au sein de l'association Trempo, j'ai la responsabilité des recherches-actions et des partenariats avec les universités et en tant que sociologue, je participe à des recherches-actions avec des acteurs culturels sur des thématiques comme l'évaluation, la coopération et la transition écologique. J'interviens sur des projets réalisés avec/pour des artistes (accompagnement artistique, médiation culturelle, formation professionnelle,...) et cet intérêt pour le travail artistique était déjà un axe important de ma thèse en sociologie sur les pratiques musicales.”