• Du 26 février 2019 au 03 mars 2019

Avec ses 4 festivals de cinéma en VO (allemand, britannique, russe et italien), Univerciné propose une saison cinématographique unique en France, répartie en 4 temps sur l’année universitaire. Elle est le fruit d’une collaboration entre la Faculté des Langues et Cultures Étrangères de l’Université de Nantes et le cinéma Katorza. Le festival Univerciné Russe est coorganisé par Univerciné et l’association Russies étonNantes

Des surprises, les films sélectionnés pour cette édition d’Univerciné russe vous en réservent en nombre. 
Ainsi vous pourrez admirer Tolstoï faire le cochon pendu, voir une carpe ressuscitée bouleverser la vie d’une vieille dame et de son fils, suivre un chameau dans sa fuite (car oui, c’est un vrai bestiaire qui est convoqué pour cette édition !), accompagner le Président dans un road-movie comique à travers la Russie, trembler devant un film d’épouvante à la mode folklorique, vous déhancher sur du rock soviétique… 

Personne n’en doutait : avec ses dimensions et paysages au-delà du concevable, avec son histoire tourmentée, sa culture remarquable, son présent qui interroge, la Russie, qu’elle fascine, agace ou inquiète, est un univers qui a le don de nous surprendre.

Nul doute également, à voir les films de notre programmation, que ce monde est fait de violences : la maladie et la mort rôdent, les accidents de la vie peuvent vous briser à tout moment, la nature est souvent âpre, l’actualité brutale et la société humaine potentiellement cruelle. Mais les Russes, on le savait, ne manquent pas de capacités de résistance. Et c’est souvent mus par leurs rêves que les personnages des films sélectionnés vont accomplir l’impossible. Les uns rêvent d’acquérir une voiture mythique, d’abandonner leur petit coucou pour piloter un avion de ligne, de conquérir l’amour d’une mère, par les autres d’échapper aux camps d’extermination ou de tromper une mort annoncée.

Les rêves, surtout fous, et quand ils ne virent pas au cauchemar, s’avèrent un moteur essentiel pour résister à la violence du monde et nous mènent, pour notre bonheur, sur des chemins pavés de surprises…